Investir en immobilier ?

La « crise » immobilière qu’on nous décrit est surtout une crise financière et boursière…

Contrairement à la bourse, qui a perdu plus de 40% en un an, l’immobilier en France a beaucoup mieux résisté et ne devrait continuer à subir qu’une légère correction.

Pourquoi l’immobilier devrait il bien résister ?

  • Contrairement à la crise des années 90, il manque chaque année plus de 500 000 nouveaux logements et les stocks sont beaucoup moins importants; la demande est donc plus que soutenue. Et l’envolée du prix des matières premières maintient un niveau de prix incompressible.
  • La valeur d’usage garantie à l’immobilier un niveau de prix rationnel, à fortiori dans les zones où le demande locative est soutenue.
  • Les taux d’intérêt – inflation déduite – restent très attractifs, ce qui, malgré le durcissement des conditions d’accès au crédit, contribue à fluidifier la demande.

Les prix de l’immobilier résistent.

Qui plus est, confrontés à un ralentissement du marché et à une forte concurrence, les promoteurs sont prêts à faire des efforts financiers non négligeables.

Avis partagé par une large majorité des français, qui, malgré la crise, et selon un sondage en date du 16 octobre 2008 réalisé par Explorimmo.com/LH2, estime qu’il vaut mieux placer son argent dans la pierre en achetant un bien immobilier.

Or, si investir – par exemple sur les marchés financiers – nécessite par définition des capitaux, en immobilier locatif, il est tout à fait possible (et même recommandé) d’investir à crédit avec très peu d’apport.
Le principe consiste à faire financer l’essentiel du coût de l’opération : prix de l’immobilier, frais de notaire et frais d’hypothèque notamment.
Vous optimisez ainsi votre investissement en profitant d’un double effet de levier :

  • financier (vous faites travailler de l’argent que vous n’avez pas à un taux supérieur à celui auquel on vous le prête).
  • fiscal (les intérêts d’emprunt sont totalement déductibles des revenus locatifs).

A condition bien sur de bénéficier de taux d’intérêts attractif et d’une fiscalité incitative.
Or, justement, les deux sont aujourd’hui plus que jamais réunis:

  • Baisse des taux d’intérêts à des niveaux historiquement bas.
  • Dispositif Scellier excessivement intéressant puisqu’il revient à se faire rembourser par l’état une partie du montant de l’investissement: du jamais vu !

Attention : le nombre annuel d’opérations est limité.

Si vous disposez de capitaux, bâtissez une véritable stratégie patrimoniale en optimisant vos investissements (tout en diversifiant) :

  • placez vos capitaux sur les marchés financiers dans un cadre fiscal attractif (Assurance-vie ou PEA par exemple);
  • investissez à crédit immobilier en profitant du double effet de levier financier et fiscal.

Agape : Agence immobilière niçoise, Côte d’Azur…

Vous souhaitez rapidement connaître la faisabilité de tels investissements dans votre situation ?

Nous vous proposons de bénéficiez gratuitement d’une étude personnalisée comparative – strictement confidentielle – auprès de professionnels triés sur le volet.

Demande d'information Loi scellier

Gratuite, confidentielle et sans engagement
  • En validant votre demande, recevez gratuitement le Guide 2011 "Investir en Loi Scellier" (Conseils et idées pour réussir votre investissement Scellier, classement des villes où investir, pièges à éviter...)
  • Conformément à la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 78, réponses facultatives mais nécessaires au traitement de votre demande. Droit d'accès et de rectification aux données exerçable à cnil @ loi-defiscalisation.fr

Les commentaires sont fermés.